"Que la peste soit dans vos deux maisons !" Romeo+Juliet version Stone

Publié le par Stone

Après la critique de cette adaptation par Baz Luhrmann, aussi l'auteur de l'excellent Moulin Rouge, version Senseï, voici un deuxième avis à savoir le mien, celui de Stone.

Romeo+Juliette.




fiche technique:

Réalisateur:
Baz Luhrman

date de sortie: 09 avril 1997

Durée: 2 h 00

acteurs:Léonardo Dicaprio, Claire Danes,...

bande annonce

scénario:

La passion d'un jeune couple appartenant à deux familles ancestralement ennemies, replacée à notre époque de bruit et de fureur mais avec le texte intégral de l'auteur.

 

L'Avis de Stone:


  Et bien voilà, j'ai revu ce film très récemment et la critique m'a sauté aux yeux parce qu'un tout petit commentaire ne suffisait point:

Le commentaire en question

"Oui très très bon film à voir en français par contre (pour une fois) car la langue de Shakespeare brute est ultra difficile à comprendre même pour les américains/anglais.

Sinon je trouve que la BO est un des gros point fort de ce film et rend sa dramaturgie à la pièce.
La ré actualisation de l'œuvre est parfaitement exécutée et la réalisation de Baz Luhrman est absolument magnifique (certes un peu décalée).

Voilou moi je lui mettrai 18.5"


  J'ai encore une fois essayer la VO mais au bout de deux minutes je n'en pouvais déjà plus tellement les rimes en anglais on l'air pompeux et systématiques contrairement à la traduction de l'oeuvre française qui simplifie une compréhension tout en gardant ce charme poétique et mélancolique de la pièce de Shakespeare. Accompagnez cette adaptation splendide à des comédiens français de talent, notamment notre cher Roméo qui se voit attribuer la voix du futur Peter Parker dans Spiderman (à venir). L'acteur frenchie rend très bien le jeu de Leonardo Di Caprio limitant entièrement quelques dégâts par ci par là. Bref, une VF de talent si rare en ce moment qui se doit d'être mise au premier plan (et oui même moi je fais des rimes).


Outre une adaptation sans faille, il en est nécessaire de noter l'adaptation grandiose qu'a su réalisé Baz Luhrmann dans sa trilogie (Ballroom Dancing et Moulin Rouge). En effet, ce réalisateur de talent a su réinventer un monde tout en s'appuyant sur celui que l'on connaît tous et l'oeuvre de Shakespeare. Romeo+Juliet en devient même de plus en plus unique de part son actualisation alliée à la fois à une réalisation déjantée qui sait quand redevenir minimaliste, qu'à une modernisation  des décors et des costumes qui remplaçant l'épée par le revolver sait imposer son style si particulier.

En vérité, messieurs dames vous avez affaire à une fresque unique alliant poésie au théâtre sous un fond de dramaturgie splendide mise en forme au cinéma.


Alliée parfaitement à cette réalisation hors du commun et sachant jouer à merveille des ralentis et autres effets de styles comme l'importance du contraste et de la saturation des couleurs, arrive une BO tout autant merveilleuse. Pourtant, ces compositeurs de talent si peu connus ont su redonner à cette oeuvre la place qu'elle mérite en jouant de cet aspect dramatique comme toile de fond modélisant l'ensemble pour créer une véritable palette complète de sentiments. On passe du rire au larme en deux secondes chronos faisant rappeler parfois les rythmes effrénés d'un Elfman en s'inspirant du génie Morricone et imposant des morceaux dramatiques de musiques classiques tout en mélangeant tout ça avec leur propre style. Ca ne peut que donner une complémentarité parfaite entre le genre décalé de Luhrmann et celui de Nelle Hooper et Tim Atack.

Rajoutez à cela une ambiance indescriptible et une esthétique hors du commun (film de 1997 !!!), des modifications scénaristique bienvenue pour un film de 2h, des comédiens et acteurs de talent, ce film peut atteindre facilement les 20/20.

Cependant voilà. Le film souffre de quelques scènes qui se veulent romantiques entre Romeo et Juliette et qui passe pour une niaiserie sans superbe. Bon je veux bien être gentil mais on tombe malheureusement quelque fois (heureusement peu de fois) dans de l'amour à l'eau de rose vacillant entre l'errance sans but profond et l'endormissement impromptu !

Quel dommage !

Après, l'autre seul point faible réside dans la langue de Shakespeare incompréhensible en Vo et parfois difficile en français (personnellement la traduction utilisée n'est pas non plus très difficile de compréhension mais l'aspect poétique peut en repousser certains). Mais bon les personnages sont tellement bien travaillés que leur dialogues passent comme une lettre à la poste (d'où la difficulté pour beaucoup de recevoir le courrier et pour les persistants de le récupérer en temps et en heure)

 

Je n'ai qu'un mot à dire, ou plutôt deux:

 

Chef d'oeuvre !

 

Ma note19(.5)/20

 


  (A suivre pour Stone: Spiderman et Mr and Mrs Smith)


 

 


Publié dans Drame

Commenter cet article

vie 28/10/2008 23:05

Je viens de lire ta critique stone sur ce magnifique film de 1997 et oui ,mais surtout d'1 histoire d'amour intemporelle. Et sur ce point j ne suis pas d'accord avec toi sur le côté niais. je pense pour ma part q sans c'est scène d'amour q serait l'histoire de Roméo et Juliette, c ce qui lui donne toute sa substance. mais j pense q c ton côté masculin qui a parlé non? Et mon côté féminin me dit j'adore c scènes niaises! (PS critique très bien écrite exceptée peut être qq coquilles)

vie 28/10/2008 23:05

Je viens de lire ta critique stone sur ce magnifique film de 1997 et oui ,mais surtout d'1 histoire d'amour intemporelle. Et sur ce point j ne suis pas d'accord avec toi sur le côté niais. je pense pour ma part q sans c'est scène d'amour q serait l'histoire de Roméo et Juliette, c ce qui lui donne toute sa substance. mais j pense q c ton côté masculin qui a parlé non? Et mon côté féminin me dit j'adore c scènes niaises! (PS critique très bien écrite exceptée peut être qq coquilles)