"Rire au XIXe, de Labiche à Feydeau": Représentation théâtrale au Lycée Jules Uhry

Voici la crtique de la représentation donnée par les élèves de l'Atelier Théâtre !
(je recopie le papier)



Les Tribunaux Comiques, l'Affaire de la rue de Lourcine, Un Jour de Fête et Rosalie



"Un gamin de cinquante-huit ans, la culotte à l'envers et l'élève tondeur de chiens"



So, j'avais un horaire imposé donc je n'ai pas pu rester jusqu'à la fin de la représentation donc je ne peux en conséquence que commenter les trois premiers 'spectacles'(je préviens, je ne serais pas langue de bois)

Commençons par le commencement avec la très longue préparation pour un résultat pas forcément au rendez-vous:  bon ok c'est négligeable mais pourquoi avoir indiqué une heure si on commence 25 minutes après ?

Bref, passons nous ne sommes pas chez des professionnels et ça on le remarque dès la première scènette mais ça reste d'un bon niveau.
En effet, on a affaire à de très beaux efforts au niveau des costumes et du "maquillage". L'histoire est sympathique mais pas très réaliste: un an de prison pour ne pas avoir travailler c'est dur, mais c'est du théâtre. Un petit oubli au niveau éclairage au début est regrettable Rajoutez à cela l'acteur lisant son texte et c'est le bouquet.

Le deuxième sketch est quand à lui très mauvais autant au niveau de la représentation théâtrale des acteurs mais également de la pauvretè scénaristique qui se permet même beaucoup trop de longueurs.

Le troisième sketch est dans la lignée du précédent avec quelques nuances: cette fois-ci le gros point faible n'est pas le scénario mais bien l'acteur qui a beau faire tout ce qu'il peut pour intéressé n'y arrive pas. Rajoutez à cela un nombre d'oubli de dialogue incalculable et quelques gros mots en prime. Cela nous donne une préstation aussi remarquable dans la médiocrité quela précédente. Bien entendu ce sont des amateurs.

La dernière représentation fut quand à elle la meilleure de celles que j'ai pu voir. En effet, on a eu affaire à de bons acteurs avec une très bonne mise en scène et un bon scénario.
On a bien rit, c'est ce qui importe (et c'est bien là seule fois de la soirée)



Parlons à présent des comédiens:

- Commençons par le prévenu de 58 ans à savoir un dénommé Frédéric: il n'a pas eu beaucoup de dialogues ni vraiment de jeu d'un grand niveau et c'est justement pour ça qu'il ne m'a pas semblé très investi et très présent sur scène.

- Ensuite, on remarque tout de suite le stress apparent qui s'évanouit peu à peu d'une certaine Laurine: on regrette vraiment le fait qu'elle surjoue un maximum mais pas aux bons moments, mais également le fait que ça voix soit quelque peu monotone, à savoir qu'elle adopte un seul et unique timbre qui peut s'avérer lassant. Cependant, il aurait été vraiment bien de la revoir sur scène par la suite, histoire de voir si ce jeu est destiné à cette scène uniquement ou non (peu probable mais bon).

- Pour finir, le dernier acteur sur scène s'appelle Cristopher (que l'on peut retrouver en méchant ici): il a, je crois, le meilleur rôle mais également peut-être le meilleur jeu d'acteur mais si encore manièré (c'est du théâtre). Une très bonne imitation du petit vieux de 85 ans avec sa voix caverneuse mais on peut regretter le fait qu'il se soit vite écarté de sa position dorsale de départ pour se redresser, à ce moment-là il ne devient plus vraiment crédible. On peut également noter le fait qu'il se place dos au public la majeure partie du temps.
Quant à son rôle dans Rosalie, il a fournis une bonne prestation malgré quelques bafouillements: très bien dans l'ensemble.

- Myriam fut très à l'aise dans son premier rôle mais m'a semblé un peu effacé et dans le mauvais ton durant sa deuxième représentation. Bref, rien de fascinant étant donné que ses rôles n'étaient pas vraiment marquants.

- Passons à présent à Pierrick qui a fourni (peut-être) la moins bonne des prestations de ce soir. En effet, il n'articule pas assez par moment, ses oublis de texte sont bien évidemment pardonnable mais il aurait pu fournir un effort pour essayer de trouver une parade ou une improvisation dans la continuité du dialogue. Doit-on en déduire qu'il ne savait même pas de quoi traitait son texte ? De plus, le fait de lire son dialogue est une autre preuve de sa confiance défaillante en lui-même.

Quant aux autres acteurs, je ne les ai pas vraiment vu évoluer sur scène donc bon.


Bien évidemment, il convient de rappeler que cette critique est peut-être sévère mais elle prend pour base des semi-pros et c'est vrai que ces "comédiens" de Jules Uhry sont amateurs. Cependant, cette critique peut servir d'appui pour faire évoluer ces personnes dans cette sphère théâtrale.