L'impact Whoien dans la culture britannique / un rapport particulier aux fans.




Il n'est rien de dire que Doctor Who occupe une place importante dans la culture britannique et anglo-saxonne en général.



Etude de cette culture par une comparaison:

Véritable phénomène, le monde Whoien au UK pourrait peut-être être comparé au phénomène Star Wars aux Etats-Unis, outre l'impact mondial et son aspect cinématographique bien entendu.

En effet, ces deux phénomènes se ressemblent étrangement:
- Science Fiction;

- Deux Univers à eux seuls,
l'un se voulant réaliste et actuel l'autre "a long time ago";

- Deux boss de génie,
l'un récent mais révolutionnaire, et l'autre à l'origine de tout et LE pilier de sa création;

- Une durée phénoménale dans le temps,
l'un depuis les années 60, l'autre depuis les années 70;

- Alliance d'humour et de "Drama";

- Des personnages absolument caractériels;

- Certains fans complètement fous intégrés à l'Univers,
les différents "Docteur" pour l'un et les "Jedis" pour l'autre...

- Une culture populaire incroyable accompagné d'une sur-production de produits dérivés;

Bref, la liste est longue tout ça pour dire que Doctor Who est aussi connu en Grande-Bretagne que Star Wars dans le monde entier.

Shame on me, je ne ferais qu'un simple copier-coller (au moins j'ai le courage de le dire) avec des modifications made by me car au lieu de paraphraser quelque chose d'institutionnel...
Cela serait comme recopier une partie d'un livre d'histoire...universel !



Une instution, une empreinte, un mythe:



La série est très rapidement devenue une institution au Royaume-Uni. Elle était sujet à de nombreuses parodies, ainsi qu'à des apparitions dans divers médias, tels que les journaux.

Alors que la série devenait de plus en plus populaire, son titre de série pour enfants fut controversé. Mary Whitehouse, une militante pour la morale et la décence, se plaignit plusieurs fois auprès de la BBC, dans les années 1970. Selon elle, la série contenait des éléments effrayants et violents. Cependant, le programme continua à devenir de plus en plus populaire, surtout auprès des enfants. Durant les années 1970, dans le Radio Times (le magazine de la BBC), on pouvait lire qu'une mère disait que la musique du générique de Doctor Who effrayait son fils. Le Radio Times s'excusa pour cela, mais la musique resta.

Il y eut cependant plus de plaintes à propos du contenu de la série qu'à propos de sa musique. Durant la deuxième saison de Jon Pertwee (Troisième Docteur), dans l'épisode Terror of the Autons (1971), les images de poupées meurtrières tuant des innocents marquèrent la capacité de Doctor Who à effrayer les plus jeunes. (

Le cliché populaire comme quoi les enfants britanniques s'abritaient derrière un canapé pendant les moments les plus effrayants de Doctor Who a fait passer l'expression "behind the sofa" (derrière le canapé), dans le langage courant.

En 1972, une enquête de la BBC prouva que Doctor Who était la série la plus violente alors produite par la BBC. Cependant, cette même enquête trouva que seulement 3 % des téléspectateurs interrogés trouvaient le programme inapproprié à être regardé en famille.

L'image du TARDIS, le vaisseau du Docteur, est rapidement devenue très attachée à la série. En 1996, la BBC marqua le TARDIS comme marque déposée, pour toute utilisation commerciale. En 1998, la Police s'opposa à cette marque déposée. Finalement, la BBC la garda, puisqu'il fut décidé que l'image de la cabine de police était plus attachée à Doctor Who qu'à la police.

La nouvelle série est désormais devenue une pièce centrale de la grille de la chaîne BBC One. En 2007, le journaliste du Times Caitlin Moran alla jusqu'à écrire que regarder Doctor Who est presque essentiel pour être britannique.


Concernant les audiences, rien n'est plus éloquent si l'on compare avec nos émissions française car rappelons que le nombre d'habitants en Angleterre équivaut à celui en France.


Les Audiences de Doctor Who: reflet d'un impact sur la population:



Doctor Who a toujours été diffusée sur la chaîne principale de la BBC, BBC One, attirant plusieurs millions de téléspectateurs. La série fut encore plus populaire vers la fin des années 1970, avec une audience d'environ 12 millions de personnes. Sur BBC One, la série ne descendit jamais en dessous de la barre des 3 millions de téléspectateurs. Cependant, à la fin des années 1980, même des audiences variants entre 3 et 5 millions étaient considérés comme médiocres et contribuèrent à l'arrêt de la série en 1989.

La diffusion sur BBC One de l'épisode Rose, le premier de la nouvelle série, en 2005, attira une audience moyenne : 10,81 millions de téléspectateurs, soit le 3e programme le plus regardé sur BBC One cette semaine-là et le septième sur toutes les chaînes. Cependant, l'épisode le plus regardé de Doctor Who n'est autre que Voyage of the Damned (saison 4), avec un score de 13,31 millions de téléspectateurs, ce qui fait de cet épisode le second programme le plus regardé de l'année en Grande-Bretagne.

La nouvelle série a été diffusée en Australie (ABC), Autriche (Pro 7), Belgique (LaDeux), Brésil (People+Arts), Canada (CBC), Québec (Ztélé), Danemark (Danmarks Radio), Finlande (TV2), France (France 4), Allemagne (Pro 7), Hong Kong (ATV World), Hongrie (RTL Klub-owned COOL TV), Irlande (TV3), Israël (Yes Stars 2), Italie (Jimmy), Japon (BS-2), Malaisie (Astro Network), aux Pays-Bas (NED 3), Nouvelle-Zélande (Prime TV), Norvège (NRK), Pologne (TVP1), Portugal (People+Arts), Russie (STS TV), Corée du Sud(KBS2 (doublé en Coréen) et Fox (sous-titré )), Suède (SVT), Suisse (Pro 7), Thaïlande (Channel 7 and BBC Entertainment), Turquie(Cine5), aux États-Unis (Sci Fi Channel [first run], public television [second run] and BBC America [second run]), Grèce (Skai TV). La série a aussi été vendue mais pas encore diffusée en Roumanie (TVR).


Références, parodies et apparitions:

 

Le Quatrième Docteur a en effet fait plusieurs apparitions dans des épisodes des Simpsons, en commençant par l'épisode Bombinette Bob.

Jon Culshaw imite fréquemment le Quatrième Docteur dans un autre programme de la BBC, Dead Ringers, lors de caméras cachées ou durant des parodies d'autres émissions anglaises.

Moins parodique et plus un pastiche, le Professeur Justin Alphonse Gamble, personnage de plusieurs comics Marvel, et notamment de la série Les Vengeurs. Ce personnage fut crée par Jo Duffy, Kerry Gammill, et Ricardo Villamonte.

Dans un autre comics, Friendly Neighborhood Spider-Man numéro 10, on peut voir les mots Bad Wolf sur un mur.

Il y a de nombreuses autres références à Doctor Who existantes, que ce soit dans la culture populaire ou dans les autres franchises de science-fiction, comme Star Trek: The Next Generation, où un tournevis sonique est souvent utilisé. Dans la série de Channel 4 Queer As Folk (crée par l'actuel producteur exécutif de Doctor Who, Russel T Davies), le personnage de Vince était présenté comme un grand fan de Doctor Who, et ceci est apparu de nombreuses fois lors de cette série, sous la forme d'extraits de l'ancienne série. En février 2008, le soap-opéra EastEnders, montra une fausse convention Doctor Who. Le jeu vidéo Rock Band propose également au joueur d'acheter une tenue qui fait allusion à l'écharpe rayée du Quatrième Docteur.

Source: Wikipédia

Quelques exemples de sites de références anglo-saxons:

- Behind the Sofa

- Life, Doctor Who & Combom

- Outpost Gallifrey


    La comparaison avec Star Wars n'est donc pas exagéré.

    Doctor Who est littéralement impreigné dans la culture britannique et son humour so british par moment ou la préminence des expressions de la série en sont bien la preuve...

 

Stone