Le Sortilège du Scorpion de Jade : "Vous me prenez pour un gigolo ? - Non, pour un rigolo !"

Publié le par Stone, Captain', Sensei & Co

 

Décidément, il manque de Woody Allen par ici... Cherchons donc à corriger cette terrible et impardonnable lacune !

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/00/02/32/39/69217709_af.jpg

 

Fiche Technique :

Réalisateur : Woody Allen
Acteurs : Woody Allen, Helen Hunt
Durée : 1h42
Pays de production :  Etats-Unis
Date de sortie :  5 Décembre 2001

 



Scénario (Allociné) :

En 1940, à New York, Betty Ann Fitzgerald a été engagée pour moderniser la compagnie d'assurances North Coast. Cette énergique et arriviste enquêtrice affiche d'emblée ses ambitions en déclarant la guerre aux méthodes de travail quelque peu obsolètes de C.W. Briggs, le meilleur détective de la boîte. Afin d'apaiser les tensions, Chris Magruder, le patron de la North Coast, les incite à participer à une fête organisée pour l'anniversaire d'un collaborateur de C.W. Briggs. Au cours de la soirée, le magicien Voltan hypnotise C.W. Briggs et Miss Fitzgerald à l'aide du scorpion de Jade. Le sortilège va entraîner les deux ennemis jurés dans de rocambolesques aventures.


L'Avis de Captain' :


Le Sortilège du scorpion de Jade
fait partie de la série de comédies légères réalisées par Woody Allen au début des années 2000. Au même titre que Escrocs mais pas trop et Hollywood Ending, nous retrouvons le maître devant -et derrière- la caméra pour suivre ses délirantes péripéties...

Ce Sortilège du Scorpion de Jade est placé sous le signe du Charme et de la Magie. Histoire d'hypnose, de sortilèges,... l'intrigue du film, déjà en soi originale, parvient à enchanter le spectateur. 
Formidable dîner-spectacle que les aventures de C.W. Bricks,http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/00/02/32/39/69217710_ph3.jpg éminent enquêteur qui se retrouve de façon totalement inconsciente voleur de petits chemins. Mais ce qu'on apprécie dans ce Woody Allen, c'est l'importante place accordée à la Magie. En opposition à la rationalité débordante du cinéma, représentée ici par le personnage de Mlle Fitzgerald, Le Sortilège du Scorpion de Jade laisse la place à l'inexplicable, sans jamais se poser de questions. Les choses improbables arrivent, les feux d'artifices se déclenchent sans raison, lors des baisers amoureux... Nul doute qu'il faut y voir un hommage à la magie du cinéma,... et une invitation à la fantaisie, comme le suggère la scène finale.

Mais en dehors de tous les tours et enchantements farfelus mis en place par Woody Allen, le charme de ce film est avant tout celui d'être réalisé à l'ancienne. Le Sortilège du Scorpion de Jade présente une certaine nostalgie des années 40. Construit comme un polar d'époque, nous y retrouvons ses lieux caractéristiques : les vieux bureaux, appartements au papier peint suspect, Rocky's Bar,... Sa musique mythique, le jazz ! Sans oublier ses personnages typiques : le macho, la starlette, la femme fatale, Jojo les bons tuyaux. W. Allen opte de plus pour une réalisation qui prend son temps, parfois à l'excès, et comme à son habitude ne déploie que peu de scènes d'action. 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/00/02/32/39/69217710_ph4.jpg
Au milieu de tout cela, un beau et sympathique casting. On apprécie toujours autant de retrouver W. Allen devant la caméra. D'ailleurs, Le Sortilège du Scorpion de Jade est du pur Woody ! Avec des dialogues et répliques savoureuses, un humour décapant et un sens aigu de l'auto-dérision, c'est sur ce plan un très bon cru. Dès lors, nous pardonnerons au film quelques soucis de rythme, ainsi que l'étrange dénouement de l'enquête, bizarrement effectué dans un entrepôt.



Au final, Le Sortilège du Scorpion de Jade est un film qui ne révolutionne en rien l'art de Woody Allen, mais se déguste comme un morceau de chocolat. Alors... Madagascar, Constantinople ! Le charme opère...


Ma Note :
15/20


Fiche Pratique
Style Comédie, Polar
En deux mots Magie, Woody
Du même genre Escrocs mais pas trop, Hollywood Ending
Particulièrement conseillé pour  Les individus congelés dans la carbonite dans les années 40 et réveillés de nos jours, les enquêteurs miteux, les fans de Woody
Particulièrement déconseillé pour Les compagnies d'assurances, la Castafiore et ses bijoux, les Hommes machos
A voir ...avec plaisir à la télévision.

 

 

Publié dans Comédie

Commenter cet article