Le Monde de Némo : "Némo ? C'est joli ça Némo !"

Publié le par Captain'

Enfilez le masque et le tuba, on plonge !


http://www.sallesobscures.com/photos/1212011.jpg

 

Fiche Technique

Réalisateur : Andrew Stanton
Acteurs : Frank Dubosc, Samy Naceri
Durée : 1h41
Pays de Production : Etats-Unis
Date de Sortie :  26 Novembre 2003

 


Scénario :



Au beau milieu de l'océan, le poisson clown Marin élève son fils Némo. Mais un jour, ce dernier se fait enlever par des humains, et dès lors, Marin fera tout ce qu'il peut pour le retrouver. Aidé par Dori, un poisson attachant mais à la mémoire fragile, ils parcoureront l'océan à sa recherche. Des fonds marins inconnus, au port de Sydney, le voyage risque de se révéler fort en émotions et découvertes.

 

 



L'avis de Captain' :



Comme à son habitude, Pixar fait encore preuve d'ingéniosité. Cela passe tout d'abord par l'exploitation de ce monde sous-marin, ses personnages, comme ses lieux,... Pixar nous invite dans un nouvel univers, à l'esthétique soignée. Couleurs, lumières, voire même poussières, l'immersion est totale ! Le film trouve son charme dans tous les petits détails. Cette plongée prend aussi toute sa force avec la ribambelle de personnages que nous y croisons. L'équipe s'est donné du mal et a pris plaisir à nous faire nager au côté des tortues, requins, baleines; jusqu'à voler entre mouettes et goélands !... Dépaysement garanti ! John Lasseter, créateur du studio, nous en donne d'ailleurs la description parfaite : "Jamais l'art de l'animation par ordinateur n'avait été aussi adapté pour raconter ce genre d'histoire". Cependant, je pense que cet univers aurait pu être plus travaillé, en transfigurant mieux notre société à leur monde. (comme dans Gang de requin).

1125438164_778afd9175.jpg
L'histoire est assez originale, les atmosphères sont superbement rendues. Angoisse, compassion, libération, émerveillement : tout un panel de sentiments que Pixar manie avec soin, et qui viennent pimenter notre voyage. Notons au passage, que le studio a reconnu avoir été influencé aussi bien par La Petite Sirène que par... Bambi ! Mais ici, le rire n'en reste pas moins la plus forte des émotions. Soulignons la séquence de fin. En outre, chaque aventure nous en conduit vers une nouvelle. Chaque battement de nageoire nous entraîne vers l'insoupçonnable, tel un manège de fête foraine, ou plutôt du Royaume de la souris au grandes oreilles. Mention spéciale à la scène des fonds marins ! La musique du film, toujours agréable, parvient à nous bercer, sans pour autant s'imposer et laisser une forte impression au spectateur. Michael Giacchino viendra arranger cela dans Les Indestructibles. 

Toujours inspiré, le film ne lésine pas avec les clins d'oeil (même Star Wars, voir la scène du vol avec les Mouettes qui n'est pas sans rappeler le vol du Millenuim Falcon dans un champ d'astéroïdes; je m'arrête là). Fidèle à sa réputation, Pixar glisse une fois de plus des clins d'oeil à ses propres productions. Ici, Les Indestructibles sont annoncés, et Toy Story ne manque pas à l'appel. Les trouverez vous ?... Autre petite anecdote : le monstre à un seul oeil de Montres et Cie, Bob, apparaît à la fin du générique...

 http://i18.servimg.com/u/f18/11/65/54/02/tortue10.jpg
Cependant, on peut être un peu perturbé par la structure même du film. Juxtaposant, dessin animé classique avec road-movie, il peut parfois avoir un léger goût d'eau salée. Par ailleurs, il y a parfois des effets répétitifs, du genre : "il est mort" ah, ben non ! et puis rebelote...

Malgré cela, le Monde de Némo reste un très bon divertissement, et nous montre une fois de plus que Pixar est capable de toujours se réinventer. Le film a d'ailleurs été salué par la critique et le public, en devenant jusqu'au récent Toy Story 3, le plus grand succès au box office pour un film animé, figurant au top 10 des films les plus lucratifs. Longue vie aux studios !


Ma note :
16/20



 


Fiche Pratique


Style Dessin Animé, Comédie, Road Movie, Grand Bleu
Citation caractèristique "les poissons sont nos amis, on y touche plus !"
Du même genre Gang de Requin, 1001 Pattes
Particulièrement conseillé pour  Les enfants, les grands enfants, les poissons clowns, les clowns, le poissonier du coin, les végétariens, le porte-monnaie des studios Disney
Particulièrement déconseillé pour Les "je suis trop vieux pour regarder un dessin animé", les victimes des dents de la mer, les alcooliques, les aquaphobes, les dentistes, les poissons clowns, les studios Dreamworks
A voir Dans un cinéma avec une salle pleine de petits enfants et ceci n'a aucune connotation pédophile, à la télévision pendant les vacances d'été


           

Publié dans Dessins Animés

Commenter cet article

Baccawine 28/07/2008 11:53

Bonjour Captain'. Du Pixar, j'en mange régulièrement avec mon loupiot et ça passe toujours mieux qu'un vieux Disney bien mièvre puisqu'il y a toujours une scène ou deux pour me faire marrer. (ici, la pédagogie est efficace et intelligente). En revanche, si c'est bien vu à petites doses, à la longue, les incessantes références aux chefs-d'œuvre hollywoodiens peuvent sembler lassantes. Mais bon, je fais le difficile... Quoiqu'il en soit , merci pour cet article.
Amicalement

Captain' 28/07/2008 13:09


oui, par rapport aux "vieux Disney" je les considèrent justement comme des chef-d'oeuvres (mention pour peter pan et alladin), mais il faut bien faire la différence entre les nouveaux et les
anciens...(le pire est certainement chiken little,...une horeur). Mais voilà, pour moi, les Disney sont là pour faire "rêver" et on peut parfois y trouver des touches de comique. Les Pixar quand à
eux, parviennent à interresser un public plus adulte (comme dreamworks entre autres)par le fait de faire marrer... A chaque studio sa fonction ?
Je me pose toujours la questin devant shrek ou l'age de glace, si je laisserai mes enfants les regarder étant donné, qu'ils touchent justement ce public plus adulte, et que le merveilleux s'efface
petit à petit. Je prefererai qu'ils rêvent avec les films qui m'ont fais rêver...