Green Zone : "Soyez pas naïf !"

Publié le par Captain'

Pour ceux en manque de testostérone, ou pour les adoratrices de Matt Damon... Green Zone est là pour vous !...

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/68/70/34/19215561.jpg

 

Fiche Technique :

Réalisateur : Paul Greengrass
Acteurs : Matt Damon, Greg Kinnear
Durée : 1h55
Pays de production :  Etats-Unis, U-K
Date de sortie :  14 avril 2010




Scénario (Allociné) :


Pendant l'occupation américaine de Bagdad en 2003, l'adjudant-chef Roy Miller et ses hommes ont pour mission de trouver des armes de destruction massive censées être stockées dans le désert iraquien. Ballotés d'un site piégé à un autre, les militaires découvrent rapidement une importante machination qui modifie le but de leur mission. Pris en filature par des agents, Miller doit chercher des réponses qui pourront soit éradiquer un régime véreux soit intensifier une guerre dans une région instable. En peu de temps et dans cette zone explosive, il découvrira que la vérité est l'arme la plus insaisissable de toute. L'histoire tourne autour des agissements américains en Irak et de la façon dont le gouvernement provisoire, organisé par l'administration Bush, s'est constitué d'amis loyaux du Président plutôt que de personnalités efficaces et capables. Pourquoi n'avoir placé personne, à la tête du gouvernement irakien, qui sache parler arabe ? Pourquoi n'avoir pas engagé des spécialistes de la reconstruction sociale d'après-guerre ?

 

 

L'Avis de Captain' :

 

Affirmons le d'entrée de jeu, Green Zone est un film intelligent et vitaminé. En ce sens, il correspond parfaitement à la filmographie de son réalisateur Paul Greengrass, qui nous a déjà offert les excellents Jason Bourne, et le mémorable Bloody Sunday. Nous retrouvons donc sa fameuse steadycam (utilisée tout au long du film), qui lui permet une mise en scène nerveuse et efficace. Que demander de plus pour un film de guerre ?... Dans Green Zone, le spectateur est mis en immersion totale. Nous sommes soudainement transporté au coeur d'un Irak en ruine qui se déchire. Angoisse, Insécurité, Crise de confiance... voilà où vous transporte le film : au coeur d'un véritable merdier, d'une terrible réalité. Greengrass a une fois de plus passé la 5e, si ce n'est plus, lors des scènes d'actions, qui sont d'une nervosité et d'un dynamisme exemplaire. On se croirait dans les nouveaux Call of Duty.

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/68/70/34/19252614.jpg

Mais Green Zone n'est pas qu'un simple film de guerre au coeur du combat, c'est aussi l'illustration d'un sujet brulant. Tout le monde se souvient de ces fameuses Armes de Destruction Massive (ADM), introuvables et qui avaient justifié cette guerre en Irak. Et bien, Paul Greengrass oublie le politiquement correct pour rétablir la vérité. Dénonciation politique, Green Zone nous démontre la complexité de la situation et des intérêts de chacun. Même dans son propre camp l'ennemi n'est jamais bien loin. Au final, le film illustre avant tout des décalages : la politique opposée au terrain, la vérité face au mensonge.

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/68/70/34/19252616.jpg

Saluons au passage le casting, qui sert brillament la cause du film : Matt Damon, Greg Kinnear (le papa de Little Miss Sunshine), et Brendan Gleeson. Green Zone est donc un film à voir, même si, il faut le reconnaître, il n'invente rien non plus.


Ma Note :
17/20



Fiche Pratique

Style Guerre
En 2 mots Merdier total
Du même genre Jason Bourne
Particulièrement conseillé pour G.W. Bush, Tony Blair, et tout honnète citoyen en quête de vérité, ou à défaut de scènes d'actions dynamitées...
Particulièrement déconseillé pour La crédibilité des Etats-Unis
A voir ...oui, à voir !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article