A Dangerous Method

Publié le par Black Bolt

 

Bon alors les nains, me voici de retour !
Finis la politique (autopub pour ma première critique), bonjour la psychanalyse !


http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/79/98/48/19840048.jpg

 

Fiche Technique

Réalisateur : David Cronenberg
Acteurs : Michael Fassbender, Keira Knightley, Viggo Mortensen
Durée : 1h39
Pays de Production : Royaume-Uni, Allemagne, Canada, Suisse
Date de Sortie :  21 décembre 2011

 



 
Scénario (Allociné) :

Sabina Spielrein, une jeune femme souffrant d'hystérie, est soignée par le psychanalyste Carl Jung. Elle devient bientôt sa maîtresse en même temps que sa patiente. Leur relation est révélée lorsque Sabina rentre en contact avec Sigmund Freud...

 


L'Avis de Black bolt :

Je replace le décor, nous sommes au début du siècle, en suisse-autriche, et nous assistons à la rencontre des éminences de la psychanalyse (Freud, Jung, Gross et Spielrein), et leurs interactions passionnantes (si si, je vous assure). Pour faire simple, nous allons les résumer comme ça: hystérie, confession intime (l'émission), visite de courtoisie, fesse-moi j'ai été vilaine, confession intime (l'oreiller), rébellion, peur, soumission, manipulation, I've been brainwash, tuer le père, tuer l'envie, madeleine de Proust. Si ça c'est pas du nuage de tag je m'y connais pas.

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/79/98/48/19828700.jpg
                Ce bref résumé mis à part, je tiens à souligner le casting magique: Freud Mortensen (roi du gondor, mafieux-agent double, cowboy moustachu et schizophrène patron de café) fait des merveilles, Jung Fassbender (plieur de métal juif, sexaddict et ici psychanalyste suisse) déborde de sensibilité naïve, Spielrain Knightley (doublure d'amidala, footballeuse anglaise, reine des pirates) m'a je dois le dire, impressionné par son jeu d'actrice (et c'est bien la première fois), et enfin, bien qu'il ne soit que secondaire dans l'intrigue, Gross Cassel (jeune de banlieue, défenseur de pucelle orléanaise, démon, mafioso-gay, ennemi public numéro 1, porte-parole de la cause rousse) excelle une fois de plus dans ce qu'il joue le mieux, le névrosés qui part en vrille.

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/79/98/48/19828686.jpg
               
Enfin, il convient de noter deux choses: premièrement, c'est du Cronenberg (les promesses de l'ombre, a history of violence, la mouche), avec des acteurs qu'ils connait bien et qu'il sait visiblement diriger. Pour ça, il mérite d'être vu. Après, un petit bémol, j'ai vu ce film en groupe et les avis étaient mitigés: ceux qui n'étaient pas emballés a l'idée de le voir sont sortis satisfait, ceux qui ont choisis le film sont sortis déçus et on a même eu un cas de sommeil. Je crois qu'on peut donc dire que la psychanalyse divise les foules. Un bon film, mais qui ne plaira pas à tout le monde, et qui risque même de s'éloigner de l'objectif voulu. Par là j'entends qu'à plusieurs reprises dans le film, j'ai dû réprimer les fous rire de mon ça afin de garder un moi impeccable.

 

Ma Note :
14/20

 



Fiche Pratique

Style Fesse-moi avec ta ceinture sur le divan
Du même genre Kirikou (Non sérieusement j'en vois pas)
En 2 mots Intéressant, intéressant,...
Particulièrement conseillé pour Les fans de mimes, les analyseurs de rêves, les fumeurs de cigares, les femmes au foyer, les féministes, les hystériques, les fleurs bleues, les afficionados de domination et Michel Onfray
Particulièrement déconseillé pour Les catholiques pratiquants, les chantres de la monogamie, les traumatisé d’Abou Ghraib (mention spéciale à la scène de la baignoire), les amateurs de bons sentiments et les angoissés de la vie.
A voir

... à Vienne en écoutant un cigare en bouche le voisin raconter ses rêves.

 

 

Publié dans Drame

Commenter cet article