Opapatika - Les Immortels

Publié le par Stone



Et bien, c'est la mode du "je traduit mais qu'à moitié histoire de faire comprendre aux gens un scénario "trop compliqué" pour un humain normal...ou plutôt, je traduis carrément pas (vu qu'il n'y rien à traduire) mais sous-titre simplement"^^.
Bref, je m'égare.


Opapatika





Fiche technique


Film Thailandais

Réalisation: 
Thanakorn Pongsuwan

Date de sortie (Thaïlande):  23 Octobre 2007

Durée:  1h48

Acteurs: Somchai Kemglad, Shahkrit Yamnarm, Leo Putt,...


Synopsis


Suite à un événement tragique survenu dans sa vie d'alors, le jeune Jirat est devenu un Opapatika. Désormais immortel, il va tout faire pour mettre fin à cette errance éternelle qui est trop lourde à porter.

(mouais, c'est pas vraiment ça mais bon)



L'Avis de Stone:


Film d'action intéressant ou long-métrage fantastique raté ?

Un peu des deux. Opapatika navigue entre deux eaux qui ne sont pas nécessairement très limpides, l'une limite boueuse. Car le film du "réalisateur d'Ong Bak", ici producteur, préférant ainsi ne pas trop se mouiller afin de garder toute crédibilité dans le monde de "l'action asiatique" en choisissant d'investir dans un film soit-disant "original", creuse lui-même sa tombe.

Cependant, il est loin d'être original. Mais pourquoi donc s'entêter à imiter un style américain qui a déjà montrer ses limites maintes fois ? On aurait presque l'impression que l'Asie accuse une décennie de retard sur le monde occidental. C'est grave pour une culture largement différente et un cinéma considéré comme plus "profond". Opapatika ressemble plus à une mayonnaise à la Matrix qui aurait mal tournée car servie avec une mixture étrange des X-Men. Car ce film perd toute originalité à "s'inspirer" sans cesse de tout ce qui a déjà été fait à maintes reprises.

Alors certes, Opapatika n'a pas que des défauts mais on aurait aimé un film authentique et hypnotisant plutôt qu'un méli-mélo d'inventions scénaristiques qui ne ènent à rien. La forme est cependant réussie. Elle est portée par une très bonne réalisation qui s'est efforcée de tenir compte de l'éclairage rendant un ensemble cohérent et plutôt réussi. L'action y est bien distillée: jamais trop ni pas assez, tout juste dosée pour ne pas tomber dans l'excès. Mais, car il y a souvent un main dans ce genre de métrage, la forme manque cruellement de finition. On a l'impression que tout a été fait à l'arrache, comme le démontre grandement les effets gores du film qui font référence (sans doute) à Kill Bill de Tarantino. Mais là, ça fonctionne beaucoup moins vu le ton que tente d'adopter un film qui se veut "sérieux" et "intelligent": messieurs, soyez au moins réalistes ! Qui peut penser que le sang jicle de cette façon (surtout avec un sang aussi "grenadine") d'un corps d'un homme ? Quand tu te coupes le doigt, le sang jaillit à la force d'un jet d'eau ? Non.

Opapatika ressemble ainsi plus à un X-Men exarcébé et mal écrit, se voulant ultra sérieux voire sévère, avec une pseudo morale sur la nature humaine et l'Homme. Si seulement ce ne fut que ça, susse aller, mais là ce film se prend pour quelque chose qu'il ne peut pas être: un chef d'oeuvre du renouveau.

Certes, en tant que film d'action "fantastique", il tient la route et est appréciable, mais c'est tout.



Note:   9/20






 

Commenter cet article