"Who watches the Watchmen ?" (Watchmen - Les Gardiens)

Publié le par Stone



Tout droit revenu du ciné, après près de 3 heures de métrage, voici mes premières impressions de


Watchmen





Fiche technique

Film Britannique, Américain

Réalisation:  Zack Snyder

Date de sortie:  04/03/2009

Durée:  2h43

Acteurs:  Patrick Wilson, Jackie Earle Haley, Malin Akerman,...


Synopsis:
(Allocine)

Aventure à la fois complexe et mystérieuse sur plusieurs niveaux, "Watchmen - Les Gardiens" - se passe dans une Amérique alternative de 1985 où les super-héros font partie du quotidien et où l'Horloge de l'Apocalypse -symbole de la tension entre les Etats-Unis et l'Union Soviétique- indique en permanence minuit moins cinq. Lorsque l'un de ses anciens collègues est assassiné, Rorschach, un justicier masqué un peu à plat mais non moins déterminé, va découvrir un complot qui menace de tuer et de discréditer tous les super-héros du passé et du présent. Alors qu'il reprend contact avec son ancienne légion de justiciers -un groupe hétéroclite de super-héros retraités, seul l'un d'entre-eux possède de véritables pouvoirs- Rorschach entrevoit un complot inquiétant et de grande envergure lié à leur passé commun et qui aura des conséquences catastrophiques pour le futur. Leur mission est de protéger l'humanité... Mais qui veille sur ces gardiens ?




L'Avis de Stone:

Film immense et complexe, Watchmen ravira tous les cinéphiles et cinéastes avertis par l'étonnante virtuosité, sagesse et maturité dont il fait preuve.



A la fois dense artistiquement et merveilleux esthétiquement, il compose avec brio un grand nombre de genres cinématographique tout en traitant l'entièreté des  personnages qu'il instaure, meurtris par leur passé et accablés par leur présent. Des personnages considérablement attachants qui nous amènent à réfléchir sur notre propre condition, chacun par un style qui lui est propre. Ils nous attisent tour à tour haine, pitié, compassion, amour, camaraderie, anxiété, peur, tristesse et désespoir. Snyder réussit là où beaucoup ont échoué en nous livrant un film adapté d'un comic book complètement crédible et satisfaisant l'ensemble des attentes suscitées par son annonce. Le réalisateur acquiert ici une maturité bienvenue et arrivée au très bon moment sans jamais retomber dans ses travers de "jeunesse" dont il faisait preuve en adaptant 300. Cette fois-ci, ses partis pris artistiques sont dosés avec soin et délicatesse. On se surprend même à rêver lors des 2h43 minutes de film. Rêver non pas parce que le temps passe lentement, bien au contraire. On rêve car on est hypnotisé par un déroulement à la fois esthétique et scénaristique des plus fins. Mais si l'oeuvre, la fresque de ce monde alternatif est si bien assimilée par nous, spectateurs, c'est grâce à un univers magnifiquement recréé et crédibilisé par un montage des plus invisibles.



Si l'humour noir, les répliques assassines, le gore digne (voire supérieur) de la saga "Saw", la bande son absolument délectable, délicieuse et somptueuse affichant des goûts musicaux en parfaite adéquation avec l'environnement présenté à l'image, viennent se mêler à une histoire des plus complète et complexe que l'univers Comic's n'ait jamais connu hormis grâce à ces taches jaunes, alors c'est Noël en Mars. Et c'est le cas, on se délecte quasiment de chaque passage sans presque jamais s'ennuyer et ça personne ne l'avais réussi depuis Peter Jackson, l'homme aux risques. Snyder et cette nouvelle cape qu'il revêt permet à une des plus belles BD qui soit de voir le jour dans le plus bel art qui existe, et pour ça, on peut le remercier. C'est donc un nouveau chef-d'oeuvre qui a vu le jour aujourd'hui par sa dimension humaine, mais aussi fantastique, considérable. J'aimerais en parler des heures mais voilà l'essentiel: un film grandiose, des choix artistiques bienvenus, des acteurs de talent, la meilleure histoire de comic book et une superbe bande sonore. Quoi de plus à demander ?



Bien sûr, il existe un certain nombre de défauts qui subsistent et si tel n'avait pas été le cas, le film aurait sans doute perdu de son charme. Même si il faut avouer que certains clichés hollywoodiens (scène érotique) et bdesquiens (fin à rallonge) sont dispensables.

Attention, âmes sensibles s'abstenir ! Watchmen doit être aussi gore sinon plus qu'un épisode de la saga Saw, sauf que là c'est un film de 2h43 et donc cela parait infime comparé au reste du métrage.



Note:  19/20


 

 

Commenter cet article

Black Hole 07/03/2009 17:37

Ce film est une merveille !Je n'ai rien d'autres à ajouter, envoutée pendant les 2h40..."On Friday Night, a comedian died in New York"