Le jour où la Terre s'est arrêtée : "Je suis venu sauver la planète Terre"

Publié le par Stone


Bon ça fait déjà une semaine que je suis allé voir ce film alors mea culpa pour la lenteur de la critique en tout cas, toujours la même promesse, je vais essayer de faire vite...


"Le Jour à la Terre s'arrêta"



Fiche technique:

Film américain

Réalisation:  Scott Derrickson

Durée:  1h42

Acteurs: Keanu Reeves, Jennifer Connelly, Jaden Slmth,...


Synopsis:

Klattu vient sauver la Terre: il prévoit d'envoyer toutes les espèces peuplant la planète en sécurité avant le cataclisme. Toutes les espèces sauf une: l'Homme, destructeur de son propre environnement. L'Homme peut-il vraiment changer et ainsi échapper à son "destin" ?



L'avis de Stone:


"Le jour où la Terre s'arrêta" fait parti de ces films dits catastrophes qui provoquent un engougement étrange avant même sa sortie en salle. Chose encore plus étrange, il y a beaucoup plus de reportages sur ce genre de film que la durée du métrage lui-même. En tout cas, ce film a su retomber tel un soufflet après ce suspense insoutenable qui pouvait faire frissonner le plus aveugle des hiboux.

"Le jour où la Terre s'arrêta", abrégeons par
KT (Klattu et la Terre),,n'a pas su être à la hauteur de ses propres promesses. Pourtant tout les ingrédients d'un très bon film catastrophe étaient là à commencer par une paire d'acteurs idéale.
Malheureusement, ce film tombe rapidement dans une lenteur cadaveresque et impormptue alors que nous attend du bon remus ménage. Si seulement l'heure sans avait été passinonante même sans action, et bien non ! Rien du tout, parfois même on se demande s'il y avait bien un scénario et si il ne tenait pas en 20 pages...
On aurait pu penser à de longues discussions métaphysiques ou philosophiques ou même scientifiques, car ce film ressemble plus à un long-métrage scientifique qu'à autre chose, et bien queunéni: ces longues minutes à nous montrer un paysage terne et sans saveur se révèlent inutile . Même la réalisation n'arrive pas à éléver un film avec un bon potentiel, tentant trois fois des ralentis incongrus laissant faire croire à un semblant de style ou de passion.

Au final, on ressort de la salle avec des "McDonalds" et autres "Lg" ou "Pionneer", "Honda" dans la tête, car pour un film écolo
, il n'en demeure pas moins pire qu'un James Bond pour ce qui de film-publicitaire. A croire que pour faire un film avec ses propres idées, ici intéressantes nous remettant en question (même si cette question n'est que trop peu approfondie), tout en ayant une bonnes doses de sfx pour attirer l'oeil du grand public, il faut s'accorder le soutien de géants commerciaux...qui sont loins d'être écolos.

KT avait un bon potentiel malheureusement mis en retrait avec un réalisateur essayant d'avancer dans un scénario à moitié fini, tout en manquant cruellement d'impact sur un spectateur laissé en retrait.

Heureusement que Keanu Reeves et son personnage, plus qu'hypnotisant et intriguant, étaient là parce que sinon, c'était un des navets de l'année. Rajoutons aussi les performances de Jennifer Connely.

Note: 10/20



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article