"Je ne suis pas un bébé, je suis une tumeur !" (Hellboy II)

Publié le par Stone

Vu hier, le nouveau Hellboy reste dans la continuité étonnante de la sphère Comic's.

Hellboy II, les légions d'or maudites




Fiche technique:


Film allemand, américain

Réalisation: Guillermo Del Toro

Durée: 1h59min

Acteurs: Ron Perlman, Selma Blair, Doug Jones


Synopsis:
(allociné)

Après qu'une ancienne trêve établie entre le genre humain et le royaume invisible des créatures fantastiques ait été rompue, l'Enfer sur Terre est prêt à émerger. Un chef impitoyable qui règne sur le royaume d'en-dessous, renie ses origines et réveille une menace sans précédent : une armée de créatures que personne ne peut arrêter. Maintenant, il est temps pour le super héros le plus indestructible et le plus cornu de la planète de combattre un dictateur sans pitié et ses légions. Il peut être rouge, il peut avoir des cornes, il peut être mal compris, mais si vous voulez que le travail soit bien fait, appelez Hellboy.




L'Avis de Stone:


Ce film est tout simplement frais, coloré, ennivrant, bref, un bon moment à passer !
ET c'est ce qui fait de lieu sont principal défaut: il est peut-être trop divertissant, se faisant vite oublié là où Bond reste gravé dans notre mémoire.
La surcharge d'effets spéciaux et de monstres en tous genres en sont peut-être la principale cause car à vouloir éblouir son spectateur par un monde imaginaire fusionné avec celui que nous connaissons, Del Toro part loin, très loin et surement trop loin du simple spectateur. Certes cela divertit et après tout le cinéma est fait pour ça mais le décalage avec certains comic's pour imposé sa patte futuriste est peut-être trop voyant là où le précédent restait simple.
Mais cela peut s'avérer au final un avantage conséquent du fait de sa singularité.

En effet, Hellboy se crée petit à petit son monde enchanté et déjanté créant son propre univers: un univers grandiose, effrayant, magnifique sous forme de réflexions pétiques.
Mais là où Hellboy 2 étonne c'est bien dans sa réalisation qui diffère réellement des films hollywoodiens actuels. Des moments pleins de romantisme (la chanson d'amour du film est splendide et le moment hilarant) et de poésie sont entrelacés de moments mélant action, frisson et humour. Ce dernier fait bien tout le génie du scénario un peu bateau aux premiers abords. En effet, les personnages regorgent de sentiments entiers et sont vraiment touchants (même les monstres: scène des fleurs magique) malgré leur apparence de monstre. Car le thème du film est bien là: la différence, le mépris de l'Homme et son insouciance constante.

Outre les nombreux thèmes philo-poético-métaphoriques du film, il n'en reste pas moins simple et frais par son esthétique démesurée et l'insistance du génie de Danny Elfman qui nous livre à nouveau une bien belle Bo, choisissant les tubes utlisés dans le film à très bonne escient. Ce mélange pop-classique représente très bien Hellboy 2 par un sentiment de vitalité que l'on ressent en sortant de la salle: on se prend d'une humeur joyeuse et festvie alors que la pré-fin est plutôt dramatique. Et cela on le doit à des personnages réellement bien travaillés en tous points.

Au final, ce film est un très bon moment de cinéma, certes pas aussi poignant que certains mais ni plus ni moins touchant et amusant !


Ma note: 15.5/20


PS: Pour ceux qui cherchent la chanson du générique et présente dans le film c'est "Can't smile without you" de Barry Manilow

 

Commenter cet article

Black Hole 03/12/2008 23:16

J'ai trouvé ce film absolument génial. J'aime Guillermo Del Toro de toute façon. Mais je ne trouve pas que le trop plein de monstres éloignent le spectateur, je pense que c'est différent selon les points de vue mais, au contraire, cela permet de mieux cerner les personnages dans tous les moments, triste, action, romantique. Et par rapport à des dizaines d'autres films, il y a en fait peu d'actions. Ce n'est que mon avis mais je n'ai pas ressenti cette distance. Le réalisateur fait plonger son spectateur au coeur d'un univers fantastique (avec la BO de Elfman en plus ! Miam ^^) où il a du mal à en ressortir. C'est l'impression que ce film m'a fait.

Van 16/11/2008 19:26

Décalé, c'est le mot... Peut être même trop, j'avoue avoir eu du mal à être connectée aux personnages parce qu'ils n'étaient justement pas assez proches de moi (mais ça vient de qqun qui n'aime pas le seigneur des anneaux...). Cela dit, l'esthétique du film est magnifique. Dommage que certaines scènes étaient un peu trop too much (la scène de la 'mort' de Hellboy avec 'tu vas être papa!' me vient à l'esprit...)