Quantum Of Solace

Publié le par Stone

C'est tout droit sorti du cinéma que votre ami Stone vous donne la critique de ce tout nouveau James Bond.
Il s'agira donc d'une réaction à chaud.

Quantum of Solace





Fiche technique:

Film américain, britannique

Réalisation: Marc Forster

Durée: 1h47 (le plus court de tous les Bond)

Acteurs: Daniel Craig, Mathieu Almaric, Olga Kurylenko


L'Avis de Stone:

Tout d'abord, il convient de préciser qu'étant qu grandissime fan de Bond version Pierce Brosnan qui pour moi est LE James british par excellence, je ne portais pas très haut dans mon coeur ce Daniel Craig que l'on aurait dit tout droit sorti de 24 entant que méchant terroriste Russe.
J'ai donc eu l'occasion, pour me familiariser avec lui, de visionner "Casino Royale" juste avant de partir au cinéma.

Premier test assez bien réussi bien que je n'ai pas eu l'occasion de voir la fin du film (pas le temps sinon pas de QoS).

A l'instar du film précédent on regrette la sous-utilisation du thème magnifique de cet agent martyr.
On le retrouve donc à l'affiche de cette suite directe de Casino Royale puisque l'on évoque instantanément les évènements produits durant ce film. Il s'agit donc d'une histoire de vengeance pour Mr Bond. On a donc affaire à un homme meurtri qui ne sait plus réellement faire la part des choses et discerner le bien du mal et je dois avoué que ce style de héros maltraité est facilement identifiable, il devient même insensible tuant tout ce qui vit sur son passage profitant à fond de sa permission 00, on ressentirait presque de la peine pour celui-ci. Malheureusement on en a pas trop le temps puisque ce film ce déroule devant nos yeux à la vitesse grand V: seulement quelques minutes de répit entre les poursuites en voiture, en bateau et en avion, décidément avec ce James on aura tout vu.

On aura tout vu sauf le fin mot de l'histoire car c'est bien beau de nous étaler des organisations secrètes à vaulaux mais si on ne se préoccupe plus du pauvre spectateur qui comprend rien à l'histoire. Avant, c'était simple ! Le méchant soviétique ou allemand qui voulait détruire le monde avec son arme nucléaire super-avancée et qui s'était associé avec le meilleur ami présumé (ou non) mort de James Bond.
Ici, on entre dans le monde actuel avec des affaires politiques que le spectateur de cerne pas toujours: environement et traffic en tous genres, et voici que tout le monde est mouillé jusqu'au cou et que Bond, lui, comprend tout s'en mentionné une seule piste au spectateur...
Peut-être que l'on aura le fin mot de l'histoire dans le prochaine épisode parce que là....on est un peu perdu !

D'ailleurs le nom "Quantum" n'est prononcé qu'une seule fois vers la fin du film avec Bond qui nous dit: "Maintenant, je sais tout sur cette organisation" ouais super et nous alors !

Bref, c'est un nouveau 007 qui va à 100 à l'heure mais dont le montage est sensiblement le même que celui de Casino Royale à savoir la scène d'intro plus ou moins réussie, le générique, une scène calme qui débouche sur course poursuite à pied sur des bâtiments, puis une scène calme et une course poursuite un peu moins spectaculaire qui débouche sur l'avancée scénaristique. Bon, c'est le même schéma qui a fait profit pour le premier. D'ailleurs un premier qui comportait un générique très bien mené mais une musique pas du tout dans le ton. Ici, le générique est assez surprenant car ce n'est pas le débouché de la scène mythique où Bond marche puis tire vers l'objectif et amène les gouttes de sang: cette scène se retrouve à la fin.

Monsieur Forster voudrait-il nous concevoir une trilogie Quantum parce que là ça sent bon l'épisode de transition: pas de réelle scène finale ni de conclusion par rapport à ce titre et à Casino Royale...attendez-vous à une trilogie donc !

Au final, Bond passe bien le test de la continuité dans ce nouveau style un peu plus puncheur et rythmé que les précédents (ici on vit les débuts de l'agent 007 souvenez-vous donc un agent qui n'a pas la confiance de son employeur ni l'expérience de la mort) prônant une réalisation en plans serrés qui peuvent faire un peu mal à la tête parfois. Juste une chose sur cette réalisation qui pour moi sort du lot des blockbusters (car Bond, à mon avis, à l'apparence d'un block mais n'en est pas du tout un), on a dans ce film quelques effets des plus délicieux notamment la scène de l'opéra qui magnifique.

Si vous voulez passez un bon moment et que vous avez vu Casino Royale, allez voir Quantum of Solace, si vous êtes fan des Bond mais que vous êtes toujours réticents vis-à-vis de Craig, allez le voir, si vous aimez les films d'action où ça castagne à tout va et où l'histoire tient en une ligne, n'allez pas le voir...en fait si (pour l'action parce qu'il y en a pas mal mais pas autant qu'un film lambda Hollywoodien) mais bon !

Le film peut sembler court si l'histoire vous intéresse car on n'a pas vraiment de réponses aux nombreuses questions incitées par le film et le schéma classique des Bond est éclipsé à la fin. Par contre, si l'action est votre seule intérêt et que vous vous en foutez de l'histoire QoS sans sort pas trop mal mais vous semblera assez long...sachez concilier les deux ! MAis avant tout, considérez ce film comme une suite assez à part, une sorte de transition dans la vie de Bond et dans sa quête de vengeance (?)



Ma note16.5/20

 

Publié dans Action - Aventure

Commenter cet article

Stone 03/11/2008 10:28

Le pétrole...la ressource principale du film c'était pas l'eau justement ?^^

Sinon, il faut rappeler que James Bond est intemporel puisque dès Casino Royale on parle de "Photoshop" qui n'existait surement pas à l'époque de Connery alors les problèmes géopolitiques peuvent apparaitre sans problèmes comme se fut le cas avec "le monde ne suffit pas"...

Bref, il ne me semble d'ailleurs pas qu'une date apparaisse dans un seul des Bond...intemporel ! (ils sont forts ces britanniques^^)

Stone, Captain', Sensei 09/11/2008 13:43


Ok autant pour moi je viens de voir la scène de Goldfinger avec la fille étouffée par l'or qu'elle a sur la peau ^^


duam78 02/11/2008 23:42

Réactions à chaud juste après la séance...

C'est un JAMES BOND 007 !!!! pas le meilleur pour moi, mais un bon cru.

Personnellement, j'avais été agréablement surprise par Casino Royale. J'étais très sceptique de la performance de Daniel Craig dans ce rôle, succédant à un des meilleurs représentant de sa Majesté qu'était Pierce Brosnan (Sean Connery restera à jamais pour moi LE James Bond, à la classe british parfaite et inégalable...). Ce James Bond, qui avait tout de l'espion russe (blond, yeux bleus, regard de glace...) avait réussit à me fasciner (le film, bien sûr)...

Revenons en à Quantum of Solace...

Je dois avouer que j'ai été un peu déboussolée au début, par cette suite immédiate de Casino Royale (ce que je ne savais pas, sinon j'aurai revu le premier volet). QoS nous replonge directement dans le souvenir de Vesper et de sa mort... Donc, j'ai mis du temps à me souvenir de qui était qui, de quoi ils parlaient, le tout en essayant de comprendre l'intrigue de celui-ci... qui il faut l'admettre, comme tu l'as dit Stone, que le fil directeur avec ce fameux groupe "Quantum" est très difficile à suivre.

Mis à part ce petit point négatif, je dois dire que les scènes d'action sont toujours aussi réussies... La scène d'entrée de la course poursuite en voiture, celle (moins réussie ) en bateau et la dernière en avion, étaient dignes des plus grandes scènes d'actions du cinéma US... mais aussi du "déjà vu"...

En ce qui concerne le générique, élément incontournable d'un bon James Bond, il ne m'a pas accroché... pourtant la musique était pas mal, mais la réalisation manquait du "charme" féminin généralement omniprésent (comme dans le film, où LA scène d'amour, de tout film de 007 digne de ce nom, a été tout simplement éclipsée), et de rythme, de la touche "70's", et du coté kitch
de ce genre de générique...

Je regrette également la simplicité des bon vieux films, où tout était plus simple... une mission, un agent double, un ennemi (russe ou autre), sauver la fille et réussir ce pour quoi il a été envoyé ! Là, la complexité de l'intrigue m'a larguée assez rapidement... même si il faut entrer dans le nouveau millénaire et ses nouvelles forces en opposition, il ne faut pas oublier, que ce James Bond est censé être le "jeune loup solitaire et incontrôlable" du MI6 qui sera amené à devenir le 007 des anciens films (S. Connery, R.Moore... etc...) et que ces problèmes écologico-politico-terroristes n'étaient pas encore d'actualité ...

J'ai aussi apprécié le clin d'oeil à Goldfinger... avec le pétrole à la place de l'or... lol

Sinon, je donne une mention spéciale à Daniel Craig pour son interprétation, et ses cascades qu'il réalise lui-même, notamment dans la scène de l'explosion de l'hôtel... Une autre à "M", égale à elle même, et une à Mathieu Almaric, parfait dans son rôle de méchant... (par contre une mention "nul" à l'agent US (le blanc, pas le noir...) dont j'ai oublié le nom...)

En ce qui concerne la "James Bond Girl", ben... pas grand chose à dire dans le sens où elle n'est là que pour tuer l'assassin de sa famille... donc pour moi quasi inexistante... Et où est la méchante de l'histoire ?????

Pour conclure:
- Pour un "James Bond" j'ai été déçue, il ne restera pas pour moi dans les annales...
- Pour un film d'action : Très réussit... à 100 à l'heure, on ne voit pas le temps passer... j'ai beaucoup aimé !

Stone 01/11/2008 13:23

Autant pour moi je me disais aussi que le style était beaucoup plus classique dans casino qu'ici :D

Tiens commmentaires postés à 4 secondes d'intervalles...quelle transmission de pensée^^

Stone 01/11/2008 13:15

Ça sent la parodie "Quel film pour ce soir ?" ^^

Bah oui on s'est jamais vraiment pencher sur les Bond et les films d'espion^^ ça pourrait être sympa à faire...

Wait &See

Captain' 01/11/2008 13:15

Petite précision, ce n'est pas Marc Foster qui a fais le premier
Ma critique la semaine prochaine mêmesi je trouve que tu a pratiquement tout dit