"On ne peut pas guérir de la schizophrénie..." (Mirrors)

Publié le par Stone

Voici donc aujourd'hui la critique d'un film d'horreur très récemment sorti, à savoir
...


Mirrors



Fiche technique:
 
Film Américain

Réalisateur:   Alexandre Aja

Date de sortie:  10 Septembre 2008

Durée:  1h51mn

Acteurs:  Kiefer Sutherland, Paula Patton...


Synopsis:

Un ancien flic, forcé de démissionner de son travail après un accident ayant couté la vie de son associé, travaille à présent comme veilleur de nuit dans un grand magasin brûlé et abandonné. Seuls quelques miroirs ont survécu aux flammes. Il réalise que ceux-ci cachent un horrible secret qui les menace, lui et sa famille.



L'avis de Stone:

Je n'ai vu que peu de films d'horreur cependant je n'ignore rien des classiques...ce n'est que récemment que je me suis mis à ce genre assez spécial. Alors quand je vois la bande annonce très alléchante de ce film, avec en tête d'affiche un de mes acteurs préférés à savoir Kiefer Sutherland, je ne peux que succomber à la tentation !

C'est donc à l'occasion de la rentrée du cinéma, dont aujourd'hui est le dernier jour à 3.50, que je m'en vais visionner "Mirrors".

Tout d'abord, je tiens à préciser que ce film n'est pas vraiment mauvais mais qu'il s'est tout simplement suicider en plein vol tombant parmi la pléiade de films d'horreurs déjà existante et n'arrivant pas à se démarquer de ceux-ci...

La première chose qui gène dans chacun de ce genre de "new" film est l'empreinte américaine à savoir le héros meurtri et déchu, avec sa famille au bord de la rupture, pour qu'au final, le gentil ancien policier donne tout pour sauver ceux qu'il aime et bien évidemment la fin va de soit.
Bref, le film est américanisé mais ne tombe heureusement pas dans le patriotisme de base incorporé dans chaque film Hollywoodien et ça on le doit à son réalisateur français, Alexandre Aja.

Avant de parler des points positifs, j'aimerai juste rappeler la superbe réalisation du frenchie qui montre que niveau réa, la France a de quoi rivaliser^^

Premièrement, l'ambiance du film est indéniable !

On a vraiment affaire à une grande identité cinématographique pendant la première heure avant de tomber ensuite dans de l'épouvante "cliché".

En effet, que ce soit l'histoire, la musique excellente ou la réalisation mais également le magnifique jeu de Sutherland, on est pris dans un véritable tourbillon de paranoia, de suspense, d'horreur ou encore de psychologie cachée derrière ces Mirroirs psychopathes. On allie aussi bien la subtilité, à l'esthétique et au pur gore.
A ça pour du gore il y en a presque autant que dans un Saw, avec l'atmosphère en moins puisque ici, on se focalise sur le Héros et ces mystérieux reflets.

Bref, l'histoire a tout d'original (remake de "Inside the Mirror") avec une super bonne idée de départ, une atmosphère...revenons sur la réalisation car à la base, tout ce qui est reflet c'est la véritable hante des réalisateurs (C3po en a posé des problèmes^^) alors se permettre de tourner avec constament une tonne de mirroirs autour devait être un véritable enfer...

Bon rien à dire sur les acteurs qui sont très bons, en particulier Kiefer Sutherland que l'on voit 1h40 sur les 1h51^^ mais qui tient le coup en faisant pour un temps oublier son image emblématique de Jack Bauer.
Pour un temps car...je ne vous en dis pas plus !

Vous allez me dire que ce film a l'air pas mal du tout après ça mais le pire c'est que c'était le cas jusqu'à 30 minutes avant la fin.

Et oui ! Nous débarasserons-nous un jour de ce mythe de la petite fille schyso ou méchante à outrance ! Parce que là on tombe dans le film d'horreur de bas étage avec des miroirs qui au final se révèlent pas si intéressants que ça...

Bref, l'histoire s'écroule à chaque minute qui passe pour au final devenir d'un commun et assez plat. Aussi plat qu'un scénario dénué d'humour et qui évolue beaucoup trop tranquillement enchainant la vie quotidienne aux rondes dans le magasin en ruine de Ben.
Bref, le suspense et la tension est assez vite interrompue même si elle est bien mise en place, elle ne permet pas de vraiment être dans la même pièce que l'ami Kiefer.

Comme si ce n'était pas assez, ou que trop peu, le mythe Bauer revient au galop avant de se conclure sur un événement certes bien imaginé et intéressant mais complètement incohérent et sans explications, aucunes !

Au final, ce manque de profondeur ne donne pas un statut de film d'horreur ou de thriller "culte" à "Mirrors" qui pourtant apparait comme une bonne expérience et non dénué de petites frayeurs...

Note:

12.5/20


("Horreur" car à mon avis il est trop gore pour être dans "Thriller")






Publié dans Horreur

Commenter cet article

Van 18/09/2008 20:59

Je suis entièrement d'accord avec toi!

L'idée de base était en effet très originale, rendre un objet si usuel et un quotidien si 'normal' complètement flippant. Toutes les scènes où ils voyaient des choses dans le miroir qui ne sont pas réelles et notamment les visages ensanglantés des morts du magasin étaient carrément flippantes. ( j'ai eu un peu de mal à m'endormir en y repensant, oui j'avoue!) Je n'avais pas pensé au défi des miroirs pour le realisateur mais tu as relevé un détail qui a son importance, ce devait en effet être très compliqué à réaliser...

Mais d'un seul coup, tout part en vrille. On a soudain droit à tous les clichés du genre, la petite fille possédée, les miroirs qui sont en fait méchaaaaants, la femme du héros qui sert à rien et finit en petit haut moulant, Sutherland qui se transforme en Jack Bauer, les explosions de partout pour tuer le démon...... Ca enlève tout l'intéret de l'histoire. Dommage.

En tout cas, merci pour cette critique qui résume bien ce que j'ai aimé et ce qui m'a dérangé dans ce film.

analeia 18/09/2008 20:55

Moi l'habitué des films d'horreurs, je suis assez d'accord sur le coté bateau du film. Par contre, le twist de la toute fin m'a un peu remise du "je suis le diable version 1000". Mais ça doit être moi qui aime les fins auxquelles on comprend pas tout et sur lesquelles tout le monde a son avis sur ce qui a pu se passer. Un 14 pour moi.