Gladiator : "Force et Honneur"

Publié le par Captain' & Stone

 

 

Spartacus revisité par Ridley Scott... Deux avis différents pour enrichir l'analyse...





 

Fiche Technique

Réalisateur : Ridley Scott
Acteurs : Russell Crowe
Durée : 2h35
Pays de Production : Etats-Unis
Date de Sortie :  20 juin 2000
Récompenses :

oscar

 

 Meilleur : Film, Acteur, Son, Costumes, Effets Visuels

 

 

 


Scénario (Allociné) :

Le général romain Maximus est le plus fidèle soutien de l'empereur Marc Aurèle, qu'il a conduit de victoire en victoire avec une bravoure et un dévouement exemplaires. Jaloux du prestige de Maximus, et plus encore de l'amour que lui voue l'empereur, le fils de MarcAurèle, Commode, s'arroge brutalement le pouvoir, puis ordonne l'arrestation du général et son exécution. Maximus échappe à ses assassins mais ne peut empêcher le massacre de sa famille. Capturé par un marchand d'esclaves, il devient gladiateur et prépare sa vengeance.


L'Avis de Stone:

 

Et bien oui, je t'ai devancé Captain', pour la simple et bonne raison que ce film est classé deuxième dans mon top 5... 

Faisons simple pour une fois (ça changera) car ce film est pour moi... un chef d'oeuvre !

Autant pour sa Bande Originale que pour la puissance de ses acteurs - un Russell Crowe immense face à un Joaquin Phoenix toujours parfait dans ce jeu tout en ambiguïté - ou encore sa réalisation magistralement maîtrisée: on touche la perfection ultime.

La décadence d'un héros puis la genèse d'un esclave nous touche tour à tour. Oscillants entre ombre et lumière, les personnages de cette somptueuse épopée (magnifiquement écrite) nous transportent tout autant que les décors qui l'illustrent ou la photo superbe qui met en valeur ce retour à ces quelques milliers d'années dans le passé, aux portes du Colisée de Rome. La moindre péripétie, escarmouches ou confrontations tendues nous plongent dans notre fauteuil sans jamais qu'on puisse en sortir. 

Ridley Scott réalise donc un bijou de perfection parfaitement accompagné d'un Hans Zimmer au sommet de son art (mais qui a heureusement su se renouveler par la suite). Malgré ses allures de blockbuster hollywoodien, c'est un véritable récital en 5 actes qui se déroule devant nos visages hébétés.

On boit de l'or chaque minute qui passe, et à un rythme effréné, tel que ces presque 3 heures de film s'évaporent sans qu'on est le temps de regarder ne serait-ce qu'un instant notre montre. Gladiator reste un modèle de beauté et de perfection dans mon coeur (il m'a fait tirer quelques larmes...). Les scènes cultes s'y succèdent pour notre plus grand plaisir.

 

Si vous ne l'avez pas encore visionné, courrez chez votre marchand immédiatement: c'est l'indispensable pour votre dvdthèque (la version longue sortie en Blu-Ray est d'ailleurs à conseiller !). S'il est déjà en votre possession, profitez en, tout simplement !

 

Ma note:
19.5/20

 

 



L'avis de Captain':

Argh ! Le *****, il m'a devancé ! Il me le paiera... Bon contrairement à mon cher collègue, mon avis est assez partagé.


D'une part, le film génère chez moi deux sentiments paradoxaux. Tout d'abord, nous assistons surtout à des élans de bourritude fulgurants. Bon ben voilà,... on a quand même vu mieux au cinéma quoi ! Le film est d'ailleurs très américanisé,... En revanche, Gladiator se révèle très intelligent et subtil sur le plan des "magouilles politiques". Histoires de pouvoir, de trahison, de population... Étrangement, ce film m'a fait constater une chose : les nouveaux épisodes de Star Wars jouent aussi particulièrement sur cette notion de politique, fait qui fait que Stone, enfin je pense, aime tout autant ce film... On en rediscutera !


Les acteurs sont brillants, en particuliers le nouveau César (Joaquim Phénix, vu récemment dans le bon La Nuit nous appartient ) Il parvient à merveille faire éveiller chez le spectateur des sentiments sur ce personnage terriblement tourmenté !


Par contre, je suis en désaccord complet sur la B-O. Hans Zimmer nous fait toujours la même chose, et nous livre des musiques toujours aussi bourrines, dans le thème global du film ! Les images de synthèse de l'époque commencent à dater et font penser à un documentaire de Arte...On a vu mieux...

Voilà,... disons au final que si le film est dans la forme très bourrin, le fond reflète des questions politiques intéressantes.

 

Ma note:
13,5/20

Publié dans Action - Aventure

Commenter cet article

Stone 01/08/2008 14:03

Je respecte bien évidemment ton avis mais concernant Hans Zimmer je trouve que sa B-o correspond à merveille à l'ambiance contrastée du film à savoir, les moments de violence gratuite et "bourrins" comme tu dis qui offre une musique pleine de violence et de folie, puis d'un autre coté, on a cet aspect tragique et mystérieux à savoir le héros et la politique (et oui!)...

Ce fut le premier grand travail d'Hans Zimmer au passage qui s'est fait connaitre pour Gladiator...Après son clone et apprenti, Klaus Badelt, a repris les memes thèmes dans le premier Pirate des Caraïbes, puis Hans Zimmer a repris le boulot et l'a élaboré pour les deux suivants^^