Equilibrium: "Vous existez uniquement pour poursuivre votre existence. Quel est le but de votre existence alors ?"

Publié le par Stone



Bonjour à tous !
 
Reprise des cours n'implique pas forcément moins de critiques... bien au contraire !


Fiche Technique :

Réalisateur : Kurt Wimmer
Acteurs : Christian Bale, Emily Watson, Taye Diggs
Durée : 1h47
Pays de production :  Etats-Unis
Date de sortie :  9 Juillet 2003



Scénario :
(Wikipédia)


Libria. 2070. Le monde a vécu un terrible holocauste nucléaire. Les survivants, atterrés par leur propre déchéance, ont cherché à trouver un remède à l'inhumanité de l'Homme envers l'Homme. D'aucun pensèrent alors que ce qui conduit l'Homme à ces extrémités est sa faculté émotionelle, sa capacité à ressentir, à désirer, à haïr.

Ils proposèrent alors un remède simple mais efficace contre ce mal : le Prozium qui aliène toute émotion.


 

L'Avis de Stone :

 

Film incroyable. Equilibrium excelle dans l'art de surprendre. Une intrigue prenante, une bonne gestion des couleurs et de l'esthétique, une touche immense d'émotion et bien entendu, pour toucher un "grand" public, de l'action. Tous les ingrédients sont donc réunis pour faire assister à un très bon film...

Résultat ? C'est le cas.


Un Dimanche après-midi. Une feuille et un crayon à la main. Prêt à critiquer. Pourtant, le résultat à la fin du film est éloquant: un seul mot y est inscrit. "Prozium", évoqué au tout début du film.

La preuve en est, impossible d'écrire un mot de plus, tant ma concentration était portée à ce qui se déroulait devant mes yeux. Quelques moments bouche bée, d'autres méditants ou admiratifs... et les scènes d'actions (réussies) n'en sont pas à l'origine, une histoire et un jeu d'acteur prenants auront étonnamment suffit.

Equilibrium_Still0613md.jpg


Pourtant, tout commence mal. On constate dès les premières minutes qu'Equilibrium surfe sur la vague (de l'époque) "Matrix": mêmes manteaux, mêmes coiffures, mêmes armes, mêmes combats. J'ajouterais ce pendant une légère nuance sur ce dernier point car, hélàs, les scènes d'affrontements au corps à corps se révèlent plutôt médiocres comparées à celles de Matrix (exceptée l'innovante scène finale). Sûrement le principal bémol que l'on peut apporter à cette oeuvre.

Cependant, on se rend rapidement compte que l'intérêt du film ne réside pas essentiellement sur ses effets spéciaux (budget à l'évidence restreint) mais bien dans la gestion de son scénario. En effet, Wimmer s'attaque à des sujets difficiles et complexes, souvent mal traités au cinéma: la condition humaine, l'impossibilité de maitriser les émotions. Celles-ci nous définissant tel que nous sommes, déterminant nos comportements, souvent les plus irrationnels (et donc dangereusement imprévisibles) doivent-elles être contôlées et enriguées par une entité, pour le "bien commun" ? L'art étant un vecteur si particulier, son expansion doit être limitée.

Voilà comment la société de Libria (Liberté ?) fonctionne. Voilà comment la population a été embrigadée. Un groupe d'anarchiste se bat pourtant, dans l'obscurité, pour rendre l'Homme, à nouveau, humain: avec ses émotions donc.

Une morale douce-amère apparait vers la fin du film, nuançant ainsi la simple position "artistique" que s'attache à faire (re)découvrir (et à défendre) Wimmer à travers cette histoire.

equilibrium-copie-1.jpg

Apologie du "bien" sur le "mal" (ou serait-ce l'inverse ?), "Equilibrium" nous offre des scènes véritablement cultes et pourtant non-reconnues comme telles: viennent en tête la scène du "chien" ou l'éblouissant et novateur duel de revolvers à la toute fin.

Bien sur, la crédibilité du film aurait sans doute souffert de l'abscence d'un Christian Bale - non reconnu à sa juste valeur je trouve - qui apporte ici un jeu lumineux et toute en nuances comme rarement fait auparavant (Qui a dit contrairement à Keanu Reeves ?). Les scènes où il redécouvre ses émotions sont simplement sublimes !

critique-equilibrium-chewie-L-4.jpeg

Je dois avouer que mon avis si enthousiaste l'est peut-être un peu trop... mais cela tient au fait que ce film constitua au moment de son visionnage une réelle surprise (ne m'attendant clairement pas à grand chose avant celui-ci).

Magnifique

 

Note :  18/20


 


Fiche Pratique

Style Science Fiction, Aventure (humaine)
En 2 mots Sous estimé
Du même genre Matrix
Particulièrement conseillé pour Les fans de SF, les anarchistes, les artistes, les groupies de Bale, les déçus de la "trilogie" Matrix...
Particulièrement déconseillé pour Les frères Wachowski, la Warner Bross
A voir

En Dvd (malheureusement)

 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article